Ivresse

Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse ? Aimer, c'est se donner corps et âme. Après avoir souffert, il faut souffrir encore - Il faut aimer sans cesse après avoir aimé.

Je voudrais seulement, puisqu’elle est notre hôtesse, Qu’on sût mieux honorer cette jeune déesse. Je voudrais qu’à sa voix on pût régler nos pas, Ne pas voir profaner une si douce ivresse, Froisser d’un si beau sein les contours délicats, Et le premier venu l’emporter dans ses bras.

Qu’est l’ivresse, Amis ? J’aime autant, mieux, même, Pourrir dans l’étang, Sous l’affreuse crème, Près des bois flottants.